Marché immobilier résidentiel au Québec : retour à la croissance en 2015

Marché immobilier résidentiel au Québec : retour à la croissance en 2015 Île-des-Sœurs, le 15 janvier 2015 – Selon les plus récentes prévisions de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), le marché immobilier résidentiel de la province connaîtra un léger regain d’activité en 2015. Le nombre de ventes réalisées par l’intermédiaire du système Centris® des courtiers immobilier atteindra 72 400 transactions, soit 2 % de plus qu’en 2014. Cette hausse attendue fera suite à deux années de baisse d’activité. Une légère amélioration du marché du travail, un solde migratoire positif et des taux d’intérêt encore très bas soutiendront la demande d’habitations en 2015. « Si les taux d’intérêt sur les prêts hypothécaires à 5 ans montent en 2015, ce ne sera que de façon très marginale », affirme Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. Par ailleurs, pour une troisième année, il faut s’attendre à des hausses de prix plutôt timides. Le prix médian d’une maison unifamiliale au Québec devrait gagner seulement 1 % en 2015 pour atteindre 230 000 $. « Bref, il s’agira d’une troisième année d’atterrissage en douceur, après des variations de prix de 0 % en 2013 et de 1 % en 2014 », ajoute Paul Cardinal. La hausse du nombre d’inscriptions de propriétés à vendre devrait se poursuivre pour une cinquième année, mais à un rythme plus modéré. La plupart des marchés immobiliers locaux demeureront soit en équilibre soit à l’avantage des acheteurs, comme c’est le cas actuellement. Région de Montréal : première hausse en cinq ans Selon la FCIQ, l’activité sur le marché immobilier résidentiel augmentera en 2015 dans la région métropolitaine de Montréal. La FCIQ s’attend à ce que 36 700 transactions soient conclues par l’entremise de courtiers immobiliers, soit une augmentation de 3 % par rapport à 2014. Il s’agira également de la première hausse depuis 2010. Tout comme à l’échelle de la province, on anticipe une croissance de prix très modeste dans la région montréalaise. Le prix médian des maisons unifamiliales atteindra 286 000 $ (+1 %) cette année, comparativement à 282 500 $ en 2014. Pour la copropriété, en raison du déséquilibre actuel, le prix médian ne progressera pas et demeurera à 230 000 $ dans l’ensemble de la région métropolitaine de Montréal. « Étant donné qu’il y a déjà un surplus d’inventaire sur le marché de la revente, que l’offre demeure élevée sur le marché du neuf et que la demande est moins soutenue, le rééquilibrage du marché de la copropriété n’est pas pour 2015 », affirme Paul Cardinal. De façon globale, le marché de la copropriété restera donc à l’avantage des acheteurs, tandis que les marchés de l’unifamiliale et des plex seront plus équilibrés. À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les douze chambres immobilières du Québec, de même que plus de 13 000 courtiers immobiliers qui en sont membres. Sa mission est de promouvoir et de protéger les intérêts de l’industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d’affaires. – 30 – Renseignements : Manon Stébenne Fédération des chambres immobilières du Québec Tél. : 514 762-2440, poste 157 manon.stebenne@fciq.ca Josée Labrie Fédération des chambres immobilières du Québec Tél. : 514 762-2440, poste 222 josee.labrie@fciq.ca Variation Variation 2014 (réel) 70 686 -1 % 227 000 $ 1 % 2015 (prévu) 72 400 2 % 230 000 $ 1 % 2014 (réel) 35 764 -2 % 282 500 $ 1 % 2015 (prévu) 36 700 3 % 286 000 $ 1 % Source et prévisions : FCIQ Région métropolitaine de Montréal Province de Québec PRÉVISIONS 2015 Nombre de ventes Prix médian - unifamiliale

Linda Chine

Linda Chine

Real Estate Broker
CENTURY 21 Max-Immo
Contact Me

Tags