Combien au pied carré pour une copropriété?

Combien au pied carré pour une copropriété?

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) a calculé, pour la copropriété,
un prix moyen au pied carré pour les six régions métropolitaines de recensement (RMR) de la
province et pour les agglomérations de Saint-Sauveur, Mont-Tremblant, Saint-Jean-sur-
Richelieu, Granby et Saint-Hyacinthe. Le prix moyen au pied carré permet de corriger l’effet
de la taille des copropriétés des statistiques de prix usuelles en les ramenant sur une même
base et ainsi de mieux comparer la valeur de la superficie des copropriétés par secteur.

Les résultats démontrent qu’en 2012, les copropriétés se sont vendues en moyenne à 259 $
du pied carré dans la RMR de Montréal, 212 $ dans la RMR de Québec, 167 $ dans la RMR
de Gatineau, 152 $ dans la RMR de Sherbrooke, 144 $ dans la RMR de Saguenay et 130 $
dans la RMR de Trois-Rivières. À l’extérieur des régions métropolitaines, le prix moyen au
pied carré des copropriétés a été calculé à 200 $ pour l’agglomération de Saint-Sauveur,
222 $ pour celle de Mont-Tremblant, 166 $ pour celle de Saint-Jean-sur-Richelieu, 173 $ pour
celle de Granby et 156 $ pour celle de Saint-Hyacinthe1. Le tableau 1 répertorie le prix moyen
au pied carré des copropriétés pour les RMR et agglomérations analysées.

Les secteurs les plus chers et les plus abordables

Les copropriétés où la superficie est la plus valorisée par les acheteurs sont principalement
situées dans les régions métropolitaines de Montréal et de Québec ainsi que dans les
agglomérations de Mont-Tremblant et de Saint-Sauveur. Ce sont dans les secteurs de Ville-
Marie, du Centre (qui inclut Westmount, Ville-Mont-Royal, l’Île-des-Soeurs, Outremont et
Montréal-Ouest) et du Plateau – Mont-Royal que le pied carré de superficie habitable est, en
moyenne, le plus cher (voir tableau 2). À l’inverse, les copropriétés situées dans les RMR de
Trois-Rivières et de Saguenay offrent aux acheteurs les prix les plus abordables au pied
carré.

 


Les copropriétés où la
superficie est la plus
valorisée par les acheteurs
sont principalement situées
dans les régions
métropolitaines de
Montréal et de Québec
ainsi que dans les
agglomérations de Mont-
Tremblant et de Saint-
Sauveur.

Tableau 1 : Prix moyen des copropriétés au pied carré en 2012:

Secteurs géographiques:                            Prix moyen au pied carré:

Région métropolitaine de Montréal             259 $

Région métropolitaine de Québec             212 $

Région métropolitaine de Gatineau          167 $

Région métropolitaine de Trois-Rivières 130 $

Région métropolitaine de Sherbrooke     152 $

Région métropolitaine de Saguenay       144 $

Agglomération de Saint-Sauveur              200 $

Agglomération de Mont-Tremblant         222 $

Agglomération de Saint-Jean-sur-Richelieu   166 $

Agglomération de Granby                       173 $

Agglomération de Saint-Hyacinthe       156 $ 

Source : FCIQ par le système Centris®

 

1 Le découpage géographique des secteurs est tel que celui utilisé dans les Baromètres FCIQ du marché résidentiel. Voir les
brochures pour consulter la liste détaillée des secteurs.


Tableau 2 : Prix moyen au pied carré des copropriétés par secteur géographique en 2012:

 

Secteurs géographiques:     Prix moyen au pied carré:         2012 vs2011:

RMR de Gatineau                    

Secteur 1 : Aylmer                      172 $                                             6 %

Secteur 2 : Hull                          168 $                                             6 %

Secteur 3 : Gatineau                 162 $                                            7 %

RMR de Montréal

Secteur 6 : Ville-Marie               384 $                                            5 %

Secteur 5 : Centre                     370 $                                            4 %

Secteur 7 : Le Plateau             347 $                                            3 %

Secteur 8 : Rosemont/Villeray   301 $                                         8 %

Secteur 4 : CDN/NDG/CSL        300 $                                         8 %

Secteur 3 : Sud-ouest de l'Île    290 $                                         6 %

Secteur 2 : Saint-Laurent/Ahuntsic   265 $                                3 %

Secteur 9 : Mercier/Hochelaga-Maisonneuve    252 $            4 %

Secteur 10 : Anjou/Saint-Léonard      249 $                              6 %

Secteur 1 : Ouest de l'Île    226 $    6 %

Secteur 24 : Boucherville/Saint-Bruno    219 $                       6 %

Secteur 12 : Ouest de Laval   218 $                                         6 %

Secteur 22 : Centre de la Rive-Sud     205 $                          2 %

Secteur 13 : Est de Laval   205 $                                              5 %

Secteur 23 : Longueuil    202 $                                                 4 %

Secteur 15 : Centre de la Rive-Nord   190 $                           5 %

Secteur 11 : Pointe est de l'Île  188 $                                      3 %

Secteur 26 : Beloeil/Mont-Saint-Hilaire   183 $                     4 %

Secteur 16 : Terrebonne/Mascouche  177 $                         4 %

Secteur 25 : Sainte-Julie/Varennes     176 $                        -3 %

Secteur 19 : Vaudreuil-Soulanges       174 $                        0 %

Secteur 21 : Sud-Ouest de la Rive-Sud 174 $                      3 %

Secteur 17 : Est de la Rive-Nord           171 $                        3 %

Secteur 14 : Ouest de la Rive-Nord     171 $                        2 %

Secteur 27 : Chambly                            163 $                         0 %

Secteur 20 : Châteauguay                     162 $                        5 %

Secteur 18 : Saint-Jérôme                    149 $                        9 %

RMR de Québec

Secteur 1 : La Cité - Haute-Ville           278 $                       6 %

Secteur 3 : Sainte-Foy/Sillery                231 $                       6 %

Secteur 2 : La Cité - Basse-Ville et Limoilou   207 $         5 %

Secteur 9 : Cap-Rouge et Saint-Augustin-de-Desmaures  205 $     6 %

Secteur 6 : Les Rivières              197 $                                  9 %

Secteur 12 : Rive-Sud                  187 $                                  5 %

Secteur 4 : Charlesbourg            185 $                                  6 %

Secteur 5 : Beauport                     179 $                                 5 %

Secteur 8 : Aéroport, Ancienne Lorette et Val-Bélair   171 $                0 %

RMR de Saguenay

Ensemble de la RMR*                  144 $                               1 %

RMR de Sherbrooke

Secteur 5 : Magog                          166 $                              -4 %

Secteur 1 : Jacques-Cartier         147 $                              5 %

Secteur 4 : Rock Forest/Saint-Élie/Deauville     143 $              11 %

RMR de Trois-Rivières

Ensemble de la RMR*                                            130 $                2 %

Agglomérations

Mont-Tremblant                                                        222 $                4 %

Saint-Sauveur                                                           200 $                 8 %

Granby                                                                       173 $                  1 %

Saint-Jean-sur-Richelieu                                      166 $                    6 %

Saint-Hyacinthe                                                       156 $                   -5 %

 

*Nombre de transactions insuffisant pour éclater les données par secteur
Source : FCIQ par le système Centris®

 


La prime à payer pour habiter dans un grand immeuble

Les données permettent de calculer un prix au pied carré pour des copropriétés situées dans
de grands immeubles dont la structure est en béton et celles faisant partie de plus petits
immeubles2 dont la structure est en bois, et ce, pour les régions où le nombre de transactions
était suffisant, soit les RMR de Gatineau, Montréal et Québec. En 2012, les acheteurs ont
déboursé en moyenne 306 $ du pied carré pour acheter une copropriété dans un immeuble
en béton à Montréal, soit 71 $ de plus que ceux ayant acheté une unité dans un petit
immeuble. Dans la RMR de Québec, la différence était de 53 $ du pied carré (246 $ contre
193 $), alors que dans la RMR de Gatineau, l’écart était de 42 $ (198 $ contre 156 $).

L’écart des prix au pied carré peut être justifié d’une part par les avantages que confèrent les
grands immeubles, tant par leur structure que par leur taille. Ainsi, les immeubles de béton
garantissent une meilleure insonorisation et les résidents profitent également d’ascenseurs.
Des services et des aires communes (gymnase, piscine, salles et autres) sont aussi parfois
offerts aux résidents de ces grands immeubles.

D’autre part, les grands immeubles sont souvent situés dans les quartiers centraux des
régions métropolitaines, ce qui influence également à la hausse le prix moyen au pied carré.
Dans ces cas, le prix moyen au pied carré pour acheter une copropriété dans un grand
immeuble inclut aussi, en partie, une prime à débourser pour habiter dans un quartier central.

Les acheteurs valorisent les constructions récentes

Le nombre de transactions réalisées en 2012 était suffisant pour établir des prix moyens au
pied carré en fonction de l’année de construction des copropriétés pour les régions
métropolitaines de Montréal, Québec et Gatineau. Dans ces trois régions, les copropriétés qui
ont été construites dans les années 2000 se sont vendues à un prix moyen au pied carré plus
élevé que les copropriétés bâties dans les années 1980 et 1990. Le graphique 1 présente les
prix moyens au pied carré pour les copropriétés vendues en 2012 en fonction de leur année
de construction.

 


2 Les immeubles en béton ont été identifiés par leur nombre d’étages. Ainsi, les copropriétés situées dans des immeubles de
quatre étages et plus ont été considérés comme étant situées dans des immeubles dont la structure est en béton.

 
RMR de MontréalRMR de QuébecRMR de GatineauPrix moyen des copropriétés au pied carréselon l'année de construction1949 et moins1950 à 19791980 à 19992000 et plus
Les copropriétés qui ont
été construites dans les
années 2000 se sont
vendues à un prix moyen
au pied carré plus élevé
que les copropriétés bâties
dans les années 1980 et
1990.


Le graphique montre également que les copropriétés plus anciennes dans les RMR de
Montréal et de Québec ont été vendues à un prix moyen au pied carré plus élevé. Cette
différence de prix est encore une fois expliquée, en partie, par le fait que les copropriétés plus
vieilles sont généralement situées dans les quartiers centraux des régions métropolitaines.
Avant les années 1980, la copropriété était plutôt rare à l’extérieur des centres-villes.

Il n’en demeure pas moins que plusieurs copropriétés anciennes se vendent plus cher du pied
carré en raison de leur attrait architectural et patrimonial. Par exemple, dans les régions de
Montréal et de Québec, les copropriétés dont l’année de construction était antérieure à 1920
se sont respectivement vendues, en moyenne, à 336 $ et 242 $ du pied carré.

Les avantages du prix moyen des copropriétés au pied carré

Le prix moyen au pied carré des copropriétés permet de comparer le prix des copropriétés
entre différents secteurs, tout en éliminant l’effet de la taille des logements. Par exemple, le
secteur Centre de la RMR de Montréal se retrouve habituellement en tête de liste lorsqu’il est
question du classement par prix médian, à 392 000 $ en 2012. Or, comme le démontre le
tableau 2, le secteur Centre n’est pas le secteur le plus cher en tenant compte de la superficie
habitable des copropriétés, avec un prix moyen au pied carré de 370 $. Le secteur de Ville-
Marie, dont le prix médian était 323 500 $ en 2012 est le plus cher au pied carré à 384 $. Les
copropriétés y sont en moyenne plus petites que dans le secteur Centre, d’où le prix médian
moins élevé.


Note sur la méthodologie

La superficie nette est utilisée pour calculer le prix moyen au pied carré. La
superficie nette exclut les garages, balcons, terrasses et rangements extérieurs.

Seules les inscriptions dont la superficie habitable se situait entre 350 et 10 000
pieds carrés ont été retenues pour calculer le prix moyen au pied carré.

Les données n’ont pas permis de dissocier les copropriétés qui sont vendues avec
garage intérieur ou stationnement (dont les superficies ne sont pas incluses dans
l’espace habitable net), alors que ces caractéristiques sont des facteurs ayant de
grands impacts sur le prix de vente d’une copropriété.

De plus, les frais de copropriété et frais communs, de même que les taxes
municipales et autres frais reliés à la propriété ont un impact sur le prix de vente
des copropriétés, mais n’ont pas été considérés dans le calcul du prix moyen au
pied carré.

Un critère de 30 transactions répondant aux conditions mentionnées ci-haut a été
utilisé pour calculer un prix représentatif au pied carré.

Cette publication est produite par le service Analyse du marché de la FCIQ

Paul Cardinal, Directeur Camille Laberge, Économiste Paola Rodriguez, Analyste

Écrivez-nous à stats@fciq.ca

© 2013 Fédération des chambres immobilières du Québec. Tous droits réservés.

Le prix moyen au pied
carré des copropriétés
permet de comparer le
prix des copropriétés
entre différents secteurs,
tout en éliminant l’effet de
la taille des logements.

Si vous avez des questions
ou des commentaires à
propos du contenu de cet
article, n'hésitez pas à nous
contacter à l’adresse
courriel stats@fciq.ca.

 

 

Blog Archives