Les propriétés se vendent plus rapidement dans la région de Montréal selon les données de la CIGM

 

Île-des-Sœurs, le 14 septembre 2010
– Selon les données du système MLS®, la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) indique que les propriétés se vendaient plus rapidement dans la région métropolitaine de Montréal en août 2010 comparativement à la même période l’an dernier.

En août 2010, les maisons unifamiliales dans la région de Montréal se vendaient en moyenne en 69 jours, soit 10 jours de moins qu’en août 2009. Les copropriétés trouvaient preneur en moyenne en 79 jours, une baisse de 11 jours. Ce sont les plex qui se vendaient les plus rapidement avec un délai de vente moyen de 62 jours, soit 29 jours de moins qu’à la même période l’an dernier.

« Le marché de la revente dans la région de Montréal est présentement à l’avantage des vendeurs : les délais de vente sont très courts et le nombre de propriétés offertes sur le marché était en baisse pour un 13e mois consécutif en août, laissant un peu moins de choix aux acheteurs », indique Patrick Juanéda, président du conseil d’administration de la CIGM. « Les conditions de marché étant plus serrées, le prix des propriétés a continué d’augmenter en août dans la région. »


Le prix médian d’une maison unifamiliale dans la région de Montréal s’est fixé à 254 000 $ en août 2010, une hausse de 7 % par rapport à août 2009. La copropriété a vu son prix médian augmenter de 9 % à 215 000 $, alors que le prix médian des plex a enregistré une croissance de 14 % pour s’établir à 395 000 $.

Au chapitre des ventes, le marché a ralenti en août 2010. Le nombre de transactions résidentielles conclues dans la région de Montréal a diminué de 16 % par rapport à août 2009. Les ventes de maisons unifamiliales ont reculé de 16 %, celles de copropriétés de 13 % et les ventes de plex de 22 %.

Sur le plan géographique, tous les secteurs ont enregistré une baisse des ventes similaire à celle de la région. La Rive-Nord a connu le plus petit recul d’activité, avec une diminution des transactions de 11 %. L’île de Montréal a affiché une baisse de 16 %, alors que le nombre de transactions conclues à Laval, dans le secteur de Vaudreuil-Soulanges et sur la Rive-Sud a diminué respectivement de 18 %, 17 % et 18 %.

« L’été est toujours une période plus tranquille pour le marché de la revente. L’an dernier toutefois, le marché avait été plus actif que normalement, comme nous sortions de la récession », indique M. Juanéda. « Il est donc encore trop tôt pour parler d’un ralentissement du marché, d’autant plus que depuis le début de l’année, les ventes sont toujours en hausse de 8 %. Il sera intéressant de voir comment le marché se comportera à l’automne, qui est une période habituellement plus active pour le marché de la revente. »

Au 31 août 2010, le nombre d’inscriptions en vigueur sur le système MLS® était en baisse de 3 % par rapport à la même date l’an dernier.



À propos de la Chambre immobilière du Grand Montréal

La Chambre immobilière du Grand Montréal est une association à but non lucratif qui compte plus de 10 500 membres;courtiers immobiliers. Deuxième plus grande chambre au Canada, sa mission est de promouvoir et protéger activement les intérêts professionnels et d’affaires de ses membres afin qu’ils accomplissent avec succès leurs objectifs d’affaires et qu’ils conservent leur prédominance dans l’industrie immobilière.


Blog Archives