Changements aux règles d’emprunt hypothécaire

Lundi, le gouvernement du Canada a annoncé des ajustements aux règles qui s’appliquent aux emprunts hypothécaires assurés garantis par le gouvernement. Ces changements ont été adoptés pour pallier les inquiétudes concernant le niveau croissant d’endettement des ménages canadiens. Ils ont été conçus pour assurer que les acheteurs d’une maison ne mettent pas à risque leur sécurité financière en achetant plus qu’ils n’en ont les moyens.

Alors, que signifient ces changements pour le propriétaire moyen?

Voici un aperçu des nouvelles règles annoncées par le ministre des Finances, Jim Flaherty :

 Réduire la période maximum d’amortissement de 35 ans à 30 ans pour les nouveaux emprunts hypothécaires garantis par le gouvernement dont le coefficient du prêt en fonction de la valeur est supérieur à 80 pour cent.

En réduisant la période d’amortissement pour les nouveaux prêts hypothécaires à proportion élevée, les mensualités de remboursement pourront être plus élevées, mais les Canadiens pourront réduire le montant d’intérêt à payer sur leur prêt hypothécaire. Selon Adrienne Warren, économiste sénior à la Banque Scotia, l’impact du changement à l’amortissement devrait être relativement modeste, soit environ 100 $ de plus par mois en coût de détention pour une maison moyenne.

Les nouvelles règles seront en vigueur le 18 mars 2011 et ne toucheront que les gens qui achètent une maison après cette date. Si vous avez déjà un prêt hypothécaire sur 35 ou 40 ans, vous devriez pouvoir le maintenir avec vos renouvellements.

La mise de fonds minimum reste inchangée à 5 %.

Réduire le montant maximum que les Canadiens peuvent emprunter pour refinancer leur hypothèque de 90 % à 85 % de la valeur de leur maison.

Cette nouvelle règle a pour but de promouvoir « l’épargne à travers la propriété d’une maison et de limiter le transfert des dettes de consommation dans les prêts hypothécaires garantis par les contribuables ».

Cette règle entrera elle aussi en vigueur le 18 mars 2011.

Retirer les garanties d’assurances gouvernementales sur les marges de crédit garanties par les maisons comme les marges de crédit hypothécaires.

Selon une entrevue donnée au Globe and Mail par l’expert en finances personnelles Rob Carrick, il n’y a eu aucune indication de changements imminents dans les règles d’affaires des prêteurs. Cependant, avec le retrait des garanties gouvernementales, les prêteurs pourraient commencer à augmenter les taux d’intérêt sur les nouvelles marges de crédit ou revoir à la hausse leurs critères d’admissibilité.

Les marges de crédit hypothécaires ont gagné en popularité à titre d’outil d’emprunt et le gouvernement fédéral essaye de ralentir la croissance de ce type d’emprunt.

Cette règle entrera en vigueur le 18 avril 2011

Peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez, que vous soyez déjà propriétaire ou que vous soyez à la recherche d’une nouvelle maison, il est toujours recommandé de bien tenir compte de votre situation financière et de savoir où va votre argent.

Il reste encore de nombreux choix hypothécaires pour les acheteurs de maisons. Faites vos recherches et parlez à un professionnel de l’immobilier ou à un courtier en hypothèques pour savoir quelles sont vos options.

Balises: Mortgages
Pin It