Un courtier immobilier connaît le marché et les risques et protège votre investissement

En novembre dernier, quand j’ai écrit pour la première fois au sujet du conflit entre l’ACI et le Bureau de la concurrence pour déterminer qui pourrait afficher les inscriptions sur Realtor.ca, mon billet de blogue a suscité une foule de commentaires, certains en faveur de permettre à tous de mettre des inscriptions sur Realtor.ca, d’autres s’y opposant strictement.

Dans ce dernier camp, un certain Mike Wiseman a laissé un commentaire éloquent. Il a écrit : « il n’y a pas de règle obligeant une personne à utiliser les services d’un courtier immobilier pour acheter une maison; par ailleurs, tout le monde peut accéder aux inscriptions apparaissant sur MLS.ca (maintenant Realtor.ca). Alors, en théorie, pourquoi un courtier immobilier serait-il nécessaire?

Il poursuit : « La réponse est qu’un courtier immobilier connaît le marché, qui change quotidiennement, et peut vous aider en tant qu’acheteur à prendre une décision d’achat informée. Un investisseur se risquerait-il à faire des placements sans indications appropriées, sans avoir fait les recherches préalables? Je ne crois pas. Pourquoi? Parce que cela impliquerait des pertes potentiellement catastrophiques. Pourtant, chaque jour, des gens investissent dans l’immobilier sans avoir reçu l’information pertinente, les conseils et les indications nécessaires pour prendre une décision judicieuse. »

L’exemple que donne Mike sur le besoin d’obtenir les indications nécessaires avant de faire un placement est un point très pertinent, souvent négligé semble-t-il quand vient le temps d’acheter ou de ventre de l’immobilier résidentiel. Une maison est le plus important placement que feront la majorité des Canadiens au cours de leur vie et il s’agit d’une entreprise compliquée, voire risquée.

Et si la conception ou les matériaux utilisés dans construction de la maison ou du bureau représentaient un risque pour la santé? Qu’en est-il des droits de rétention non acquittés? Comment comprendre le jargon juridique inclus dans les conventions d’achat par les avocats? Quelles maisons comparables se vendent le plus vite et à quel prix dans votre quartier? Beaucoup d’autres connaissances accessibles aux initiés sont requises pour éviter de coûteux écueils. Rien de cela ne viendra avec les services d’inscription à la pièce.

Maintenant que l’ACI et le Bureau de la concurrence ont conclu une entente de principe (les membres de l’ACI doivent encore ratifier la décision) pour permettre aux Canadiens d’embaucher un courtier immobilier seulement pour faire l’inscription de leur maison à vendre sur Realtor.ca, en quoi cela avantagera-t-il les Canadiens qui s’apprêtent à faire le plus important investissement de leur vie?

On rapporte que mon collègue, Phil Soper, Président et Chef de la direction de Royal LePage, a fait la déclaration suivante : « Il y aura toujours des gens qui voudront vendre eux-mêmes leur immobilier comme il y a des gens qui désirent se représenter eux-mêmes devant les tribunaux. Mais ce ne sera pas une majorité. »

Pin It