Une enquête révèle que la majorité des Canadiens ne vivent pas actuellement dans leur demeure idéale

Ce n’est qu’au milieu de la cinquantaine que la plupart des Canadiens commencent à se rapprocher de leurs objectifs en matière d’habitation.
Un quart des Canadiens citent l’appartement comme leur type de logement idéal.

Vancouver, C.-B. (15 août 2018) – Selon une récente enquête commanditée par CENTURY 21 Canada, la majorité des Canadiens ne commencent à se rapprocher de leurs objectifs en matière d’habitation qu’au milieu de la cinquantaine. 

Dans le cadre de cette enquête, on a demandé à 1 000 adultes canadiens de huit zones métropolitaines différentes de comparer leur demeure actuelle à celle de leurs rêves. Parmi les personnes interrogées, 41 % ont qualifié leur domicile actuel de « proche » de leur demeure idéale (note de 8 à 10, sur une échelle de 1 à 10), tandis que 43 % l’ont décrit comme étant « moyennement proche » et 16 % comme n’étant « pas proche du tout » de leur idée de cette dernière. L’écart s’élargit lorsqu’on tient compte de l’âge : parmi les répondants âgés de 25 à 54 ans, seul le tiers décrivent leur demeure actuelle comme étant « proche » de celle de leurs rêves, comparativement à 56 % chez les 55 ans et plus. Même parmi les répondants de 45 à 54 ans, environ une personne sur cinq a répondu que sa demeure actuelle était loin d’être idéale, soit presque le même pourcentage que chez les jeunes adultes.

« On s’attend à ce que les jeunes adultes ne vivent pas dans leur demeure idéale pendant qu’ils s’établissent, mais ce qui est vraiment surprenant, c’est que le degré de satisfaction à cet égard n’augmente pas de façon significative avant la cinquantaine. Il est également surprenant de constater que deux tiers des Canadiens citent la maison unifamiliale isolée comme leur type de logement idéal, alors qu’un quart disent préférer vivre dans un appartement, principalement en raison de l’entretien moins exigeant », observe Brian Rushton, vice-président directeur de Century 21 Canada.

Les résultats varient également selon la région (voir les tableaux ci-dessous).

L’enquête a par ailleurs révélé que 49 % des Canadiens classent le type de propriété et 46 % le quartier/l’emplacement parmi les deux facteurs qui leur importent le plus lors d’un achat immobilier. On compte parmi les autres facteurs cités : l’état de la propriété, la superficie, la proximité aux services, l’âge du bâtiment et la proximité aux transports publics.  

« Cette enquête nous dévoile que les gens recherchent avant tout un mode de vie lorsqu’ils achètent une maison. Ce que cela signifie varie considérablement d’une personne à une autre, mais généralement, il s’agit de déterminer ce qui leur importe le plus, dans les limites de leur budget, ainsi que les compromis qu’ils sont prêts à faire pour se rapprocher autant que possible de leur maison de rêve. Tout cela cadre avec ce que nous rapportent les courtiers immobiliers de CENTURY 21, puisqu’ils nous disent qu’ils aident régulièrement les clients à déterminer leurs priorités pour leur nouvelle demeure, puis à les accorder avec leur mode de vie », ajoute M. Rushton.

Dans l'ensemble des huit zones métropolitaines visées par l’enquête, 65 % des personnes interrogées ont cité la maison unifamiliale isolée et 24 % l’appartement comme leur type de logement idéal. Les autres répondants (11 %) opteraient plutôt pour une maison jumelée ou un autre type d’habitation (roulotte, maison flottante, etc.). Les résultats varient selon la région : seulement 52 % des résidents de la région métropolitaine de Vancouver ont dit préférer une maison unifamiliale isolée, comparativement à 79 % des Calgariens et 80 % des Réginois. On constate un intérêt particulièrement élevé pour les maisons unifamiliales isolées chez les Canadiens de 35 à 44 ans, surtout parmi ceux qui ont des enfants à la maison, mais ce pourcentage diminue avec l’âge. Les personnes célibataires et les couples sans enfants sont quant à eux plus enclins à préférer un appartement.

Les répondants préférant une maison unifamiliale isolée ont cité le mode de vie autonome, le terrain, la tranquillité, l’espace et l’intimité parmi les principales raisons motivant leur choix. En revanche, ceux qui préfèrent un appartement sont principalement attirés par le mode de vie sans tracas et l’entretien minime associés à ce type de propriété. 

Par ailleurs, 63 % des Canadiens disent vouloir une plus grande demeure, tandis qu’une faible minorité (19 %) aimerait emménager dans une plus petite habitation.  

Cette enquête en ligne a été menée par Lana Porter Group Inc. auprès de 1 000 Canadiens âgés de 18 ans et plus, entre les 15 et 25 juin. L’échantillon était composé de 200 résidents de la région métropolitaine de Vancouver, de 200 résidents de la région du Grand Toronto et de 100 résidents de chacune des zones métropolitaines suivantes : Calgary, Edmonton, Regina, Winnipeg, Montréal et Halifax. 

 

Résultats de l’enquête printanière auprès des propriétaires de CENTURY 21 Canada

Comparaison du domicile actuel des Canadiens à leur demeure idéale (par zone métropolitaine)

Comparaison du domicile actuel des Canadiens à leur demeure idéale (par groupe d’âge)

Question : En pensant à votre situation d’habitation actuelle, comment votre domicile actuel se compare-t-il à votre demeure idéale? Veuillez utiliser une échelle de 1 à 10, où « 10 » signifie que votre domicile actuel est très proche de votre demeure idéale et « 1 » signifie que votre domicile actuel n’est pas proche du tout de votre demeure idéale.

 

Le type de logement idéal des Canadiens (par zone métropolitaine)

Le type de logement idéal des Canadiens (par groupe d’âge)

Question : En pensant toujours à votre situation d’habitation idéale, quel est selon vous le type de logement idéal? Veuillez sélectionner l’une des options suivantes : Maison unifamiliale isolée, maison jumelée, appartement ou copropriété (immeuble de cinq étages ou moins), appartement ou copropriété

 

 

Il n'y a pas de commentaires.

Merci ! Votre commentaire a été soumis et il est en attente d'être approuvé.

Archives du blogue

Balises