Hochelaga-Maisonneuve Inscriptions immobilières et informations

306 081 $ Prix moyen d’inscription
Hochelaga-Maisonneuve

Démographie
Population 132 271 hab. (2008)
Densité 5242 hab./km2
Langue(s) officielle(s) Français
Géographie
Coordonnées
géographiques
45° 34′ 03″ Nord
       73° 31′ 32″ Ouest
/ 45.567542, -73.525435
Superficie 24,5 km2

 

Mercier–Hochelaga-Maisonneuve est un arrondissement de la ville de Montréal. Il est d'une superficie de 24,5 km² et a une population de 132 271 habitants (en 2008).

Il est composé de trois quartiers ouvriers, soit Hochelaga-Maisonneuve, Mercier-Ouest et Mercier-Est (que l'on surnomme aussi Tétreaultville), divisés par l'autoroute 25.

Sommaire

[masquer]

Historique [modifier]

L'arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a été constitué en paroisses qui ont été annexées à la ville de Montréal jusqu'en 1918. Le nom de l’arrondissement rappelle Honoré Mercier, homme politique influent du XIXe siècle, le village indien d’Hochelaga, et le fondateur de Montréal, Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve.

Autrefois, cet arrondissement constituait l’un des centres industriels de Montréal et du Québec, en raison de la proximité du port. Il se composait de trois quartiers ouvriers. Ces quartiers portent les noms de Mercier-Ouest, Mercier-Est (connu aussi sous le nom du quartier de Tétreaultville) et Hochelaga-Maisonneuve. Au fil des ans, une grande partie des usines ont fermé leurs portes et depuis, le quartier traverse une période difficile.

L'ouverture du Jardin botanique de Montréal (1931), du Stade Olympique (1976) et du Biodôme (1992) allait amener graduellement le développement d'un pôle recréo-touristique important dans la partie nord de l'arrondissement.

L’arrondissement est devenu résidentiel et l’une des caractéristiques du quartier est le coût des logements qui y sont plus abordables que dans la majorité des secteurs de la ville.

Politique [modifier]

Représentation municipale [modifier]

Le maire est Réal Ménard de Vision Montréal. Les conseillers de la ville sont Louise Harel (chef de l'opposition officielle de la ville de Montréal), (district de Maisonneuve–Longue-Pointe), Lyn Thériault Faust (district de Louis-Riel), Gaëtan Primeau (district de Tétreaultville) et Laurent Blanchard (district d’Hochelaga) tous du parti Vision Montréal.

Représentation provinciale [modifier]

La députée Carole Poirier de la circonscription de Hochelaga-Maisonneuve représente à l'Assemblée nationale les intérêts du quartier. La circonscription de Bourget est présentement représentée à l'Assemblée nationale du Québec par le député Maka Kotto, élu dans une partielle au début de l'année 2008[1]. Les deux députés sont issus du Parti québécois.

Représentation fédérale [modifier]

Le député de la circonscription d'Hochelaga est Daniel Paillé, il a été élu à l'élection partielle du 9 novembre 2009. L'ancien député qui représentait la circonscription depuis 1993 était Réal Ménard qui avait démissionné pour se présenter aux élections municipale,. La députée Francine Lalonde, députée de la circonscription de La Pointe-de-l'Île, représente une portion de la partie est de cet arrondissement.

Quartiers [modifier]

Attraits de l'arrondissement [modifier]

Références [modifier]

  1. référence, citation ou lien requis

Liens externes [modifier]

 

Source Wikipedia

 

 

Blogue de la municipalité de Hochelaga-Maisonneuve

Tous les articles de blogue concernant Hochelaga-Maisonneuve