Cinquième trimestre de rebond au Québec

Après un long « atterrissage en douceur », comme se plaisent à l’appeler les économistes, le marché immobilier québécois aurait-il amorcé un redécollage?

Il semble bien que oui, si l’on se fie aux données publiées mercredi matin par la Fédération des chambres immobilières du Québec.

Selon la FCIQ, les ventes résidentielles ont enregistré un cinquième trimestre de hausse consécutif entre juillet et septembre.

Le nombre de transactions a augmenté de 2% à l’échelle provinciale, pour totaliser 15 991.

qc

Certaines petites villes ont enregistré des augmentations nettement plus marquées.

C’est le cas de Val-d’Or (+38%), Saint-Jean-sur-Richelieu (+35%), Saint-Lin-Laurentides (+20%) et Saint-Sauveur (+20%).

À l’opposé, quatre des six plus grandes villes de la province ont vu leurs ventes reculer au troisième trimestre.

Le marché de Montréal –de loin le plus important de la province– a toutefois sauvé la donne. Le nombre de transactions y a progressé de 5% depuis un an.

mtl

Il s’agit là aussi du cinquième trimestre de hausse d’affilée, « la plus longue séquence du genre depuis 2006 » à Montréal, selon la Chambre immobilière.

« Actuellement, seul le segment de la copropriété montre un léger surplus d’offre (marché à l’avantage des acheteurs). Dans les autres segments, le marché est relativement équilibré », fait valoir Sylvain Girard, vice-président du conseil d’administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal.

Source: Maxime Bergeron, La Presse