Petite-Patrie Inscriptions immobilières et informations

839 500 $ Prix moyen d’inscription
Petite-Patrie

Démographie
Population 136 885 hab. (2008)
Densité 9119 hab./km2
Langue(s) officielle(s) Français
Géographie
Coordonnées
géographiques
45° 33′ 11″ Nord
       73° 34′ 49″ Ouest
/ 45.553119, -73.580139
Superficie 14,4 km2
Intérêts Marché Jean-Talon, Institut de Cardiologie de Montréal, Hôpital Santa Cabrini, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Village olympique de Montréal, Parc Maisonneuve, Insectarium de Montréal, Jardin botanique de Montréal, Église de Notre-Dame-de-la-Défense, fresque de Benito Mussolini

 

Rosemont–La Petite-Patrie est un arrondissement de la ville de Montréal. Il est d'une superficie de 14,4 km² et a une population de 136 885 habitants (en 2008).

Les principales artères sont les rues Beaubien, Masson, Saint-Hubert et Viau, l'avenue Papineau et les boulevards Rosemont, Saint-Laurent et Pie-IX. On peut accéder à l'arrondissement par les stations Laurier, Rosemont, Beaubien et Jean-Talon de la Ligne 2 - orange de la Société de transport de Montréal.

À Rosemont en 1942

Sommaire

[masquer]

Origine du nom [modifier]

Rosemont [modifier]

En 1900, le Canadien Pacifique fait construire les usines Angus près des villages de Petite-Côte et Côte-de-la-Visitation, confiant l'achat des terrains à Ucal-Henri Dandurand. Le village incorporé fut nommé en l'honneur de la mère de M. Dandurand, appelée Rose Philipps. En 1910, celui-ci fut définitivement rattaché à la ville de Montréal.

La Petite-Patrie [modifier]

Le nom de ce quartier provient du téléroman La Petite Patrie de Claude Jasmin, réalisé dans les années 1970, qui évoque les heureux souvenirs de la jeunesse montréalaise de ce quartier dans les années 1930. Ce nom a été adopté à partir des années 1980.

Représentation municipale [modifier]

Le maire de l'arrondissement est François Croteau (Vision Montréal). Les conseillers de la ville sont Élaine Ayotte (Vision Montréal, District de Marie-Victorin), Marc-André Gadoury (Projet Montréal, District de Étienne-Desmarteau), Pierre Lampron (Vision Montréal, District du Vieux-Rosemont) et François Limoges (Projet Montréal, District de Saint-Édouard).

Points d'intérêt [modifier]

Quartiers [modifier]

L'arrondissement comprend les quartiers de la Petite-Patrie, Rosemont et Nouveau-Rosemont. Dans la Petite-Patrie se trouvent plusieurs « quartiers ethniques », tels que la Petite Italie.

Rosemont connaît actuellement un phénomène d'embourgeoisement, qui est une suite logique au phénomène observé dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal car ce secteur est en voie de saturation en ce qui a trait aux propriétés de prestige.

Éducation [modifier]

Liens externes [modifier]

 

Souce Wikipedia

Blogue de la municipalité de Petite-Patrie

Tous les articles de blogue concernant Petite-Patrie